FDA - NEWS

Le secteur de l’artisanat face à la crise

 

Jeudi dernier, la Fédération des Artisans s’est réunie en assemblée générale pour faire le point sur la situation dans les différents métiers artisanaux.

Force est de constater que la dégradation conjoncturelle et la réticence aussi bien des investisseurs que des consommateurs impacte lourdement une large majorité de métiers.

Selon les résultats préliminaires d’une enquête qui est en cours, le chiffre d’affaires s’est dégradé dans tous les secteurs de l’artisanat et les liquidités des entreprises sont en train de s’éroder de manière préoccupante.

1.500 logements en moins pour 2023

Notamment dans la construction, les investisseurs privés et institutionnels restent en retrait ce qui fait que la production de nouveaux logements pour l’année 2023 risque de s’affaisser en passant de 3.800 unités à 2.300 unités. Cette baisse significative au niveau de l’offre augmentera encore davantage la pression sur le marché du logement et risque de priver toute la filière de la construction d’une partie importante de leur chiffre d’affaires dans une situation, où les trésoreries des entreprises sont déjà sensiblement dégradées. La situation a en effet drastiquement changé depuis le début de l’année en ce sens qu’actuellement il devient nécessaire de stimuler les investissements dans la construction de logements pour maintenir l’activité du secteur plutôt que de les freiner, ce que le gouvernement continue à faire.

 

C’est pour cela que la Fédération des Artisans lance un appel au gouvernement de prendre des mesures d’urgence pour favoriser et dynamiser les investissements en matière de logement. Dans ce contexte, l’artisanat demande notamment la réintroduction temporaire du taux super-réduit de 3 pour cent pour la création de logements locatifs et pour tous les travaux de rénovation. L’abolition des frais d’enregistrement sur la quote-part construction déjà réalisée pourrait encourager les promoteurs à continuer les projets en cours de création de logements – une nécessité alors que le manque de logements perdure – même face à l’absence d’acheteurs potentiels. Au-delà, les promoteurs publics pourraient prendre le relais des investisseurs privés et faire construire des projets qui ont passé le stade de la planification et l’Etat et les communes pourraient avancer leurs travaux de rénovation.

 

Selon la Fédération il s’agit d’intervenir rapidement avant que la situation ne se dégrade davantage.

L’alimentation artisanale, la mécanique et les métiers de la mode subissent aussi l’effet combiné de l’augmentation des coûts et de la réduction de la demande, malgré les nombreuses initiatives du gouvernement pour préserver le pouvoir d’achat. Ici il est important de renforcer la confiance des consommateurs. En ce qui concerne l’automobile, les professionnels sont capables de livrer toute la gamme de produits, certes parfois avec des délais rallongés.

 

Malgré cet environnement de multi-crise, l’artisanat prépare les défis de demain. 

Lors de l’assemblée générale, la FDA a notamment présenté la boîte à outil digitale en matière de responsabilité sociétale des entreprises qui permet notamment aux petites et moyennes entreprises de documenter leurs avancées en cette matière.


Inscrivez-vous à notre newsletter

Suivez l'actualité de la Fédération des Artisans
.

FÉDÉRATION DES ARTISANS

2 Circuit de la Foire Internationale
L-1347 Luxembourg

(+352) 42 45 11 - 1

LU-VE 08H00-17H00

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

CONTACTEZ-NOUS


© Fédération des Artisans

Design by Molotov Design